À croquer

Entretien avec Anne Sophie Pic

A mi chemin entre le bistrot chic et le restaurant gastronomique, Anne Sophie Pic joue la carte d’une cuisine (ré)créative dans son nouvel écrin parisien. Suivez-la pour une visite privée de son établissement La Dame de Pic…

Anne Sophie Pic, quelques jours à peine après l’ouverture les réservations s’arrachent. Comment expliquez-vous cet engouement ?

Tout d’abord nous sommes très touchés, nous sommes ravis d’être aussi bien accueillis par la clientèle parisienne. Visiblement nous étions attendus, c’est une première victoire encourageante et rassurante !

Vous accordez beaucoup de place à l’odorat, autant dans la mise en scène que dans l’assiette, c’est un sens que l’on n’exploite pas assez à table ?

Etrangement on sollicite l’odorat systématiquement avec le vin, pas toujours avec la cuisine. Pourtant ce sens est particulièrement en éveil. Lorsque l’on prépare une sauce on la goûte mais surtout on la respire. Tout naturellement il me semblait nécessaire de l’emmener au cœur du restaurant. Quand on arrive à La Dame de Pic, on quitte un monde pour entrer dans un autre, celui des senteurs et des saveurs. Comme j’aime à le dire c’est une mise en parfum de ma cuisine.

Vous jouez avec les codes actuels, table d’hôte, cuisine ouverte… C’est inévitable aujourd’hui dans un restaurant ?

Lire la suite de l’interview sur Arts & Gastronomie

1 commentaire

  • J’ai eu la chance de rencontrer Anne Sophie Pic lors d’un repas familial au gastro! C’était un superbe moment tant au niveau des papilles que des yeux!
    Elle est timide et humble et discrète bref je suis fan de sa cuisine et de sa personne!

Répondre à faispastasteph Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page