Adresses à Lyon

Le meilleur éclair au chocolat de Lyon

Le gang des testeuses (sic) a encore frappé. Après les galettes des rois, nous avons récidivé pour tenter de dénicher le meilleur éclair au chocolat de Lyon. Avec Camille, Laurence, Stéphanie, Guillemette, nous rêvions du coup de foudre chocolaté. Avons-nous trouvé éclair à notre bouche ?! Attention, ce testing éclairs au chocolat est interdit aux moins de 18 ans.

Image 1

 Il n’a pas fallu longtemps pour que les analogies hommes/éclairs au choc naissent dans nos esprits pervers. Nous avons pris un plaisir non dissimulé à juger sur le physique : il y a le boudiné, le joufflu, le vendeur de rêve, le hipster, le dandy, l’allumeur, le colosse, le bon pote (celui que tu adores mais que tu te ne taperais jamais), le beau (mais seulement quand t’es bourrée), le rassis, la belle bête, le Jean Claude Duss (sur un malentendu…).  Malheureusement aucun n’a vraiment su nous surprendre, être à la hauteur de nos désirs et de nos appétits affamés. Est-ce bien étonnant quand on connaît les hommes d’ailleurs ?!

Comme pour les galettes, nous avons sélectionné plusieurs maisons, voici la liste de départ : Machado, Jocteur, Bernachon, Perroudon, Pignol, Luc Mano, Kayser, Pozzoli, Bettant, Pascal Molines, Délice des Sens, Fournil de l’Opéra, Atelier du Boulanger, Rolancy, Pépin, Dujarrier, Eric Amieux et Thierry Reynaud. Certaines n’avaient plus d’éclairs, d’autres n’en proposent pas. Nous avons finalement testé 11 éclairs : Eric Amieux, Pignol Bernachon, Perroudon, Kayser, Pascal Molines, Machado, Pépin, Délice des Sens, Thierry Reynaud, Atelier du Boulanger.

Les critères de notation : l’esthétique, l’équilibre chou/ganache, le chou, le fourrage (crème pâtissière ou ganache pour certains) et le rapport qualité/prix.

eclairchoc 0437-1

eclairchoc 0456

eclairchoc 0462

 Aucun n’a été le coup du siècle. Nous sommes restées sur notre faim. A croire que l’éclair au chocolat n’excite pas les pâtissiers. Ils ont, pour la majorité, un goût de chocolat plutôt anecdotique. Nous avons même recraché un éclair vraiment, vraiment berk ! Et surtout, les 3/4 n’ont rien d’un véritable éclair.

Je ne vous raconte pas la déception quand nous en sommes venues au Dandy. Ahhh il est beau, très chic et propre sur lui. Alors on se presse, on le déshabille, on lui enlève sa petite collerette en papier et là on découvre qu’il a les fesses sales – merci le triple fourrage par le dessous. Un véritable imposteur !!! Quant au joufflu, pas mal dans son genre non plus, « on dirait un éclair qui aurait couché avec une religieuse » dixit Laurence. 

eclairchoc 0422

Le fameux Dandy aux fesses sales

Et nos faveurs vont… à Bernachon. C’est un éclair au chocolat, un vrai de vrai. Il n’est pas donné, 3 euros, mais le fourrage onctueux a un bon goût de chocolat. Le glaçage est parfait et apporte cette petite touche sucrée, mais pas trop, si agréable. Nous avons aussi aimé celui de Kayser et de Thierry Reynaud, respectivement 2è et 3è de notre classement.

Image 2

A droite : l’éclair de Bernachon

Image 3

A gauche : l’éclair de Kayser. A droite : l’éclair de Thierry Reynaud (il a eu un peu le mal des transports le pauvre)

Next testing ? Les croissants ! Alors si vous avez des suggestions de maisons, nous vous écoutons !

Crédits photos : Stéphanie du blog STEPH à table, merci à elle ! Et un grand merci à Flavien qui nous a supporté dans son tout joli, tout nouveau, tout beau Bistrot Le Charité.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page