Adresses ici et là

RADIO à Copenhague

Premier contact avec la cuisine nordique, premières ondes danoises pour nos palais assoiffés de découverte au restaurant RADIO à Copenhague. Une jolie entrée en matière avant de se rendre à Noma.

Image 3

317257 10150957278220002 786660001 21690300 1560517220 n

Un lustre araignée impressionnant !

Image 4

Image 5

Image 6

Image 7

A gauche : Chou-fleur, encornet, beurre noisette. A droite : les jus de l’accord mets/jus

Image 9

A droite : morue, topinambour, salade

379745 10150957316415002 786660001 21690545 1152735772 n

Céleri fumé, bisque de crabe, aneth

Image 10

A gauche : cerf de Lolland (Ile danoise), fenouil, baies d’aronia. A droite : pommes de Lilleo (Ile Danoise), caramel, citrouille

315800 10150957321540002 786660001 21690596 1196831804 n

Quelques jus homemade

photo-36

Le menu bilingue danois/anglais

Nous avons voulu créer un endroit accueillant, moderne et urbain, mais toujours fortement lié à des paysages et des gens qui signifient quelque chose pour nous.

Telle est la philosophie de Jesper, Rasmus et Claus les chefs à l’origine du restaurant. Une idée de la cuisine puisée dans leurs différentes expériences et pas des moindres, Jesper et Claus sont des anciens de Noma. Ici, la fréquence est branchée sur le produit local. A l’instar du maestro ès légumes Alain Passard, les compères travaillent avec des jardiniers sur la culture de légumes qui leur sont dédiés et livrés plusieurs fois par semaine. 

Les repas restent des moments FM’air qui vous laissent des vifs souvenirs ou sombrent dans l’oubli. Plusieurs mois après, je n’ai rien oublié de ce dîner. J’aurais aimé faire des photos à l’image de la qualité de cette table mais ma valise a eu la fâcheuse envie de rester en escale en Allemagne !

Tout d’abord l’esthétisme poussé. Aussi bien dans la décoration que dans l’assiette. Dans un cas comme dans l’autre, un intéressant mélange de matières, textures, couleurs. Le premier plat, m’a littéralement envoûtée. Un éloge du chou-fleur décliné en plusieurs structures, ça craque, ça fond, c’est moelleux, léger, évanescent. Et puis le beurre noisette, l’objet de tous mes fantasmes de Normande. Une évidence amoureuse ce plat.

Concernant l’accord mets/jus accompagnant notre repas, c’est fun mais ça ne vaut pas un bon verre de vin !

Bref, une adresse qui s’écoute et qui se goûte en boucle.

http://restaurantradio.dk/

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page