Adresses ici et là

Rino à Paris

Rino… Rino… Rino… Quelle grosse claque ce resto.

Libé titre « Rino féroce ». Il n’a rien d’un grand méchant loup notre Rino, si ce n’est l’appétit aiguisé pour les belles et bonnes choses. Les éloges sont nombreux sur son maestro Giovanni, origines Italiennes obligent, son accent italien chante sur les crépitements des cuissons.

 

rino 1798

rino 1801

rino 1824

Soupe de carottes, boulettes d’agneau, poisson fumé, carottes crues

rino 1829

rino 1835

Filet de mulet, asperges, choux, ortie et ail des ours

rino 1841

Glace au yaourt, rhubarbe, orange sanguine, fruits secs, semoule

rino 1866

 

Cette adresse Parisienne, à 2 pas de Bastille, est un sans faute. Menu unique à l’ardoise : entrée, plat, dessert pour 25 euros. 25 euros ?! On croit presque à une blague… Côté déco, y’a pas de déco, c’est le truc faussement négligé un peu comme la barbe de 3 jours précieusement taillée et autrement plus délicate. Il en ressort au final une athmosphère plutôt chaleureuse. Les choses sérieuses commencent dans l’assiette. Les plats annoncés intriguent, frôlent avec cette peur incontrôlée de ne pas aimer les associations audacieuses. Et puis dès les premières bouchées… on atteint une sorte de plénitude gourmande. Tout est léger, délicat, bien assaisonné, équilibré, précisément cuit, de saison… Le dessert comporte tout ce que je déteste et pourtant un « mmmm » assez déplacé s’échappe de ma bouche.

Cher Giovanni, j’ai parcouru quelques belles (et moins belles) tables, et la votre est celle qui m’a le plus laissé le cul par terre.

Rino, 46 rue Trousseau – Paris 11è

http://rino-restaurant.com

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page