Adresses à Lyon

Comment je me suis rendue compte que j’étais vieille…

… Et (vraiment trop) reloue !

mama shelter lyon

Si mon minois ne laisse en rien présager mes presque 29 ans (c’est pas moi qui le dit, hier encore on pensait que j’avais 22 ans…), mon état d’esprit, lui, doit bien afficher une cinquantaine sonnante et trébuchante au compteur. Accoudée au bar de the brand new place to be in town, Mama Shelter, mon for intérieur de quinqua s’est revélé redoutable et sans pitié.

Si j’étais déjà convaincue, avant même de pénétrer ces lieux, que ce repaire de hipster n’était pas pour moi, force est de constater que je ne m’étais pas trompée. Paradoxe de la vieille aigrie bien reloue, j’ai (quand même) passé un super moment. Mais ce n’était pas grâce aux 3 micro gouttes par verre du ti’punch, par ailleurs excellent. Pas plus pour la clientèle branchée bon chic bon genre (oui c’est la meuf au trench à la doublure tartan qui te dit ça). Encore moins la vaste blague de la carte élaborée par Senderens avec des coquillettes à 17€. Mais meuf ! T’as vraiment rien compris quoi ! Le barman jeune et tout mignon, explique alors à la vieille connasse et aigrie que je suis, qu’ici rien n’est marketing (penses-tu !), tout est pensé dans une relative accessibilité et décontraction. Si l’ambiance l’est, détendue et bon enfant, les prix te contractent quand même sévèrement la gorge…

Mais bon… Paraît que Mama loves me… Alors même si je ne suis pas raide dingue de Mama, l’établissement a quand même réussi à me donner l’envie (de temps en temps) de revenir boire un verre, et oublier un temps mon tempérament de vieille chieuse.

15 commentaires

  • Isa says:

    Mais c’est pas du tout nouveau comme endroit !

  • Mercotte says:

    On en parlait justement hier à la Folie douce à Méribel !

  • clairettededie69 says:

    Tu vois, Marjorie, Mercotte, elle, elle fréquente les vrais hispter places-to-be !

    On va t’envoyer faire un stage avec Kev Adams, il va t’expliquer comment en fait, c’est trop la classe de boire au goutte à goutte et de manger des pâtes qui te coûtent un oeil !

    Non mais sinon, sérieusement, c’est une grosse blague cet « abri de maman » (traduction toute personnelle), non ?

  • Camille says:

    Si toi tu es vieille, alors moi, hein, que suis-je ?! :) En tout cas ton billet donne quand même bien envie d’un cocktail !

  • Latnach says:

    Ah non! on est vieille quand on ne se rends plus compte qu’on est pas en phase avec l’endroit ou l’on croit s’ennuyer LOL
    Les coquillettes non « marketing » à 17€ était elles bonnes ?
    Allons les vieilles toutes au potage de légumes et au dodo ;-)

  • Tout ce que j’en ai lu sur l’endroit ne m’a pas vraiment donné envie d’aller y faire un tour. Et les avis sur Yelp rejoigne ce que tu en dis, branchouille et classe mais surtout excessivement cher !
    Bref je pense qu’il existe plein d’autres endroits beaucoup plus accessible sur Lyon.

    Bonne journée Marjorie

  • Parker says:

    Je n’ai pas encore pu voir à quoi ressemblait réellement l’endroit car j’y ai juste fait un tour le soir de l’inauguration. Ceci étant, je me suis sentie super jeune ce soir là :)

  • francoise says:

    T’es pas reloue! C’est bien écrit, c’est drôle et je pense que même les hipsters approuvent ce que tu écris…Ils trouvent ça cher mais y retourneront quand même pour le coté décalé du Mama et surtout pour exister dans leur monde…console toi, je suis plus vieille et que toi et j’y retournerai aussi boire un verre

  • Claire says:

    Hahahaha j’adore ! Ben tu vois, le DJ lui il est jeune et donc naïf : il croit SINCEREMENT que c’est pas du marketing ! En tous les cas mes beaux parents habitant en face, ce sera un arrêt obligatoire pour moi lors de mon prochain passage à Lyon

  • bernard says:

    Y ai déjeuné plusieurs fois(la cantine étant à côté de mon travail):parfois bon parfois beaucoup moins mais toujours trop cher!

  • Patak Raouzet says:

    7 personnes en table pour un dîner de boulot, 650 € de note en fin de table, soit près de 92 € par tête.. 2 bouteilles de champagne à l’apéro (Billecart salmon en entrée de choix?!?), Une bouteille de vin, un plat chacun, un dessert et un digestif.. On a eu un peu de mal à digérer le steak frites black Angus à 26$. Les serveurs poussent à la consommation et cela se sent vivement ( rémunéré à la com?) La bouffe n’est pas exceptionnelle en soi.. enfin bref, je pense qu’il y a largement de meilleur lieu sur Lyon pour passer un moment agréable en groupe et en dessous de ce budget.

  • marie sanson says:

    ahhhh le marketing quand tu nous tiens!!!j’ai 39 ans et pour rien au monde on ne m’enverra dans ce genre d’endroit!!!…un endroit qui se veut décalé, où on sent le côté hype très parigo qui se résume à : « je te colle divers objets qui n’ont rien à faire dans un resto pour faire décalé,je te fais sentir que vu les tarifs que c’est ultra sélect (donc tout le monde veut y aller!!:-)) , je te mets un nom de consultant sur la carte histoire de dire que des pâtes par un grand chef c’est autre chose, je te colle quelques fauteuils moelleux mais aussi et surtout des chaises type « cantine  » en plus design (t’es mal assis mais ça fait mode!!) et enfin je serre au max les places assises pour faire plus familial!!!et voilà tu y es …à la mode!!!t’as mal mangé et tu vas payé la note avec un grand sourire car…les gens en général ne savent pas manger ou n ont pour ainsi dire pas de culture bouffe!!!…bon je me la pète un peu mais vu mon passé « parents dans guide gastro »je n’arrive pas à comprendre comment ce genre d’endroit peut encore marcher!!!j’aimerais tant apprendre aux jeunes gens qu’aller au resto, c’est pour le plaisir des papilles et non pour se montrer en vitrine !!!bref ça marche quand même ce genre de lieu et ma foi c’est tant mieux pour le fondateur de la marque!!!…qui a bien compris la faiblesse de certains…et je vous rassure, il y a de très beau lieu où l’on mange très bien….les deux sont possibles sans se ruiner forcément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page