Adresses ici et là

La Ruchotte, repaire des poules de luxe

Ne croyez pas qu’on les apprivoise comme ça les poules de luxe. Il faut se renseigner pour savoir où elles se cachent, les traquer longuement et attentivement pour dégoter les meilleures, celles à la cuisse dodue et ferme. On prend alors RDV avec elles mais surtout, ne pas trop l’ébruiter. Une fois le point de chute en tête, on emprunte des chemins perdus. Vite, vite, vite nous sommes en retard ! Plus la destination approche, plus la campagne se fait sauvage, bien à l’abri des regards. Elles se cachent les petites coquines ! Arrivés à destination, les voitures sont nombreuses. On dirait bien que l’on tient un vrai spot des plaisirs de la bonne chère…

la ruchotte 1

la ruchotte2

la ruchotte3

Oeuf poché, bouillon aux herbes

la ruchotte 5

Dindes

la ruchotte 4

la ruchotte 6

Eleveur et aubergiste, Fred Ménager prend grand soin de ses petites poulettes au pedigree rare : dinde Rouge des Ardennes, poularde Barbezieux, poule La Flèche, poularde Le Mans et l’homme de la situation le coq Coucou de Rennes. Si ces noms ne vous disent rien, c’est parce que ce sont des races anciennes qui ne courent plus vraiment les basses-cours au profit des élevages intensifs qui engraissent les industriels plutôt que les bêtes. Pour vous donner un ordre d’idée, les poulets que vous trouvez en grande distribution vivent une quarantaine de jours (pour la plupart) contre 280 enrivon à la ferme de la Ruchotte. Une patience qui n’a rien de superflu puisque la volaille prend pleinement le temps de vivre et de développer toutes ses futures qualités gustatives qui feront le bonheur des amateurs.

Pour vous payer une poule de luxe – le seul risque que vous prendrez promis, c’est celui de vous régaler – vous pouvez déguster directement sur place le samedi et dimanche midi ou alors commander pour recevoir un petit paquet directement chez vous !

La ferme de la Ruchotte à Bligny-sur-Ouche (à deux pas de Beaune) – 03 80 20 04 79 – http://laruchotte.blogspot.fr

4 commentaires

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page