À croquer

Dans les coulisses du Championnat du Monde de Pâté Croûte 2012

AAAAAh le pâté crôute… Je suis tombée amoureuse de lui il y a environ un an. Je l’ai vraiment découvert lors de mon tout premier Championnat du Monde de Pâté Croûte. A l’époque on se foutait de ma gueule et j’avais traîné quelques potes plutôt sceptiques à Tain l’Hermitage. Cette année, je crois que j’aurais pu emmener un car entier d’amis et connaissances qui voulaient m’accompagner.

Depuis un an donc le pâté croûte est devenu plus qu’un sacerdoce, dès que j’en vois c’est plus fort que moi, il faut que j’en mange ! Je pense pâté, je vis pâté, je rêve pâté. Et comme une obsession n’arrive jamais seule, je suis devenue Chevalier de la Confrérie du Pâté en Croûte (adoubée à l’épée SVP) et je suis, je cite « digne d’incarner et de promouvoir la tradition & l’art du pâté croûte ». Une consécration pour moi l’affamée de pâté, tellement fière que je meurs d’envie d’inscrire ce nouveau diplôme sur mon CV !!

Bref ! Cette année j’étais dans l’envers du décor du championnat, alors si vous le voulez bien je vous emmène avec moi…

Le championnat se déroule à Tain l’Hermitage chez Chapoutier

Le jury dans la salle de dégustation

Un candidat en plein dressage

Yannick DECELLE – LE CARO DE LYON (69) – Pâté pigeon et foie gras

Yannick DECELLE – LE CARO DE LYON (69) – Pâté pigeon et foie gras

Pierre MAILLET – HAMEAU ALBERT 1er ** (74) – Paté étériou

Martial FACCHINETTI – LE PONT DE BRENT** (Brent – SUISSE) – Pâté canard, pistache, coeur foie gras et volaille

Julien SHAPIRO – RANGE (Washington – ETATS-UNIS) – Pâté pigeonneau, gésiers et cuisses confites, amandes

Geert WEYN – RESTAURANT DOME* – (Anvers – BELGIQUE) – Pâté lièvre, boudin, cendre de topinambour

Frédéric COTE – AU COLOMBIER (69) – Pâté couenne de cochon, cèpes, lapin, ris de veau, foie gras

Eric ROTIVEL – DANIEL ET DENISE (69) – Pâté ris de veau et foie gras

Eric RABAZZINI – LA PLACE DE MOUGINS (06) – Pâté grouse sauvage, foie gras, cèpes2

Eric RABAZZINI – LA PLACE DE MOUGINS (06) – Pâté grouse sauvage, foie gras, cèpes2

Cyril MALARD – ELLE IXIR (69) – Paté mémorial

Cyril MALARD – ELLE IXIR (69) – Paté mémorial

3ème Prix – Stéphane HERRENBERGER – HOTEL DU PALAIS* (64) – Pâté sans porc au canard gras des Landes

2ème Prix – David GUILLERMAIN – 33 CITE (69) – Pâté lapin de clapier et de garenne

Champion du Monde de Pâté Croûte 2012 – Yohan LASTRE – LA TOUR D’ARGENT* (75) – Pâté fermier

Champion du Monde de Pâté Croûte 2012 – Yohan LASTRE – LA TOUR D’ARGENT* (75) – Pâté fermier

© Lyon People – Fabrice Schiff

Yoann Lastre, le nouveau champion en titre

L’envers du décor

12 pâtés étaient en compétition pour épater un jury prestigieux, Régis Marcon, Guillaume Gomez, Mathieu Viannay pour ne citer qu’eux ! Ils ont eu la difficile tâche de départager et de trancher, quel est le meilleur pâté ?

Tous anonymes, les plateaux se sont succédés toutes les 10 minutes environ. Le temps de juger : la présentation de la pièce entière, la présentation de la tranche, la cuisson et assaisonnement de la farce, la dégustation et la cuisson de la pâte et enfin la dégustation de l’ensemble.

« Ce championnat redonne au pâté en croûte ses lettres de noblesse. Plat très traditionnel, il résulte d’une parfaite maîtrise de la technique et de l’alliance réussie entre une farce savoureuse et une pâte goûteuse et craquante à souhait. Plat jugé désuet il y a encore peu de temps, il reprend une place de choix dans les assiettes et s’impose aujourd’hui sans complexe à la carte de grands chefs », commente Gilles Demange, l’un des fondateurs du concours.

Après tout ça, vous n’oserez plus jamais servir du pâté de supermarché, rassurez-moi… ;)

Vous avez envie de voir encore plus de photos ? C’est par ici ;)

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page