Adresses à Lyon

Le Suprême à Lyon

Allez savoir pourquoi, en sortant de là j’avais l’irrésistible besoin d’écouter NTM. Sans doute une histoire commune avec le suprême. Je vous l’accorde, on a rarement vu un lien de cause à effet aussi extravagant. Je dîne dans un nouveau resto et ça me donne des envies de rap « vintage » parce qu’ils partagent un bout de nom.

Mais à bien y réfléchir, le parallèle n’est pas si absurde que ça. Je m’explique. Ce n’est pas le kiff absolu de se replonger dans un vieil album d’anthologie pas écouté depuis un bail ? Et bien c’est exactement le même topo lorsqu’on vous ressert des bonnes vieilles recettes tradi, back dans les bacs (ou plutôt dans le bec !).

restaurant le supreme lyon garibaldi

restaurant le supreme lyon

Croquette d’aileron de volaille farci aux rognons, crêtes de coq et blettes

le supreme lyon restaurant gregory stawowy yun

Yun et Grégory Stawowy

roussette du bugey restaurant le supreme lyon

gateau de foie blond restaurant le supreme lyon

Gâteau de foie blond absolument DINGUE !

arbois pupillin restaurant le supreme lyon

brechet de volaille persillade restaurant le supreme lyon

La grenouille du pauvre à la farine de gaude, autrement dit bréchet de volaille

chignin bergeron le supreme lyon restaurant gregory stawowy

supreme volaille de bresse le supreme lyon restaurant

Suprême de volaille de Bresse extra moelleux (cuit basse température), purée de céleri, salsifis, pomme lyonnaise (pomme de terre cuisinée avec de l’oignon, traitée ici en rouleau fondant)

equinoxe maxime graillot

menu restaurant le supreme lyon

La cuisse comme un civet

le supreme lyon restaurant gregory stawowy

dessert restaurant le supreme lyon

Poire William pochée, chocolat, pruneaux

« Je peux changer le gâteau de foie pour autre chose ? » réclame mon pote. GROSSIÈRE erreur et ne faites surtout pas la même ! S’il y avait un plat à ne pas rater ici ça serait celui-là (et les bréchets en persillade aussi). Parce que ce gâteau de foie blond, je suis certaine qu’il enchanterait les plus réfractaires. Oui oui, rien que ça. D’une infinie délicatesse autant niveau goût que texture ! Le meilleur que j’ai jamais mangé. Les bréchets de volaille, eux, barbotent dans une persillade tellement légère que toute la table a saucé son assiette jusqu’à la dernière goutte. A cela s’ajoutent un service aux petits oignons et le ballet gracieux du couple de cuisiniers derrière le passe. L’ultime excellente surprise ? Les prix ! Menu dégustation 5 plats à 42 €, pas de quoi vous plumer mais assurément de quoi vous clouer le bec !

Restaurant Le Suprême – 106, cours Gambetta 69007 LYON – 04 78 72 32 68

5 commentaires

  • sisco says:

    whaou ! ça à l’air d’une sacrée adresse en effet!

  • Somefire says:

    Haaaaa merci de l’avoir teste ! Il est a 200m de chez moi et je l’avais rajoute à ma TO DO MIAM ! Bon je crois que je vais revoir mes priorités.

  • What? Un gâteau de foie qui serait meilleur que celui de ma mère? D’ailleurs elle n’en fait plus depuis longtemps, la cooking fashion a remplacé ce plat par d’autres. Autant dire que ça va me faire un effet dingue et incontrôlable de replonger ma fourchette dans celui-ci!

  • LEFEVRE says:

    Je ne pensais pas qu’il était possible pour un restaurateur de cette soi-disant renommée de réclamer un supplément pour quelques gouttes de rhum réclamées sur mon baba qui était complètement sec !!! Du jamais vu…

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page